Vous êtes ici :

Écologie et gestion des écosystèmes marins (option EM)

Tout comme l’Écologie et la Gestion des Écosystèmes Continentaux mais cette fois orientée sur les milieux marins, cette unité d’enseignement permet d’améliorer la connaissance des étudiants en matière d’écologie et de fonctionnement des différents milieux marins, ainsi que l’évolution des compétences sur le plan de la gestion de ces espaces.

Habitats et enjeux écologiques des milieux marins

Cette unité d’enseignement commence bien évidemment par une classification des habitats marins, qui peuvent se différencier par leur positionnement et leur étage de profondeur (habitats supralittoraux, médiolittoraux et infralittoraux), mais aussi par les types de composants (composants abiotiques comme la présence de roche, ou biotiques comme la présence d’herbiers ou de coraux par exemple).

La connaissance de cette classification bien spécifique est primordiale pour ensuite pouvoir se spécialiser en tant que gestionnaire dans ce domaine. La prise en main de certaines classifications spécifiques comme la classification des biocénoses benthiques de Méditerranée ou la classification des habitats benthiques d’Atlantique fait alors partie des bases abordées en début d’année.

Tout comme pour les autres milieux, la connaissance fondamentale de l’écologie et du fonctionnement des milieux marins est une base avant toute action de gestion. Ainsi, la discipline revient sur les fonctionnalités et les enjeux écologiques des milieux marins de manière générale, mais en s’axant également sur des milieux particuliers tels que les récifs coralliens et les mangroves.

L’ensemble des pressions, menaces ou perturbations spécifiques aux milieux marins sont exposés, et permettent de mieux comprendre par exemple l’impact des pêches ou des pollutions en mer.

Gestion des milieux marins et insertion professionnelle

En mer, la gestion est caractérisée par différents aspects. En effet, la gestion des activités humaines et halieutiques est déjà un volet important qui sera abordé dans cette discipline.

Afin de former les futurs gestionnaires du milieu marin, il faut qu’ils maîtrisent également la gestion des espaces naturels protégés, comme les Aires Marines Protégées (AMP) de plus en plus fréquentes. Ces espaces protégés représentent un enjeu considérable en termes de gestion et sont encore en évolution, avec la création de nouvelles AMP notamment. Ce sont donc des compétences impératives pour favoriser l’insertion professionnelles des étudiants dans ce domaine.

Comme pour les écosystèmes tropicaux, les milieux marins sont soumis aux pressions des espèces exotiques envahissantes qui peuvent causer des dégâts importants sur la diversité et le fonctionnement même des milieux marins (exemple de l’algue flottante « la Sargasse » qui envahit et asphyxie le milieu marin littoral).

Cette unité d’enseignement apporte évidemment des propositions de gestion et des outils de suivis concrets grâce à des rencontres et des partenariats avec divers acteurs de la gestion des milieux marins.

Au regard de la proximité avec la mer Méditerranée, les cours magistraux, les études de cas et mises en situation en classe sont agrémentés de nombreuses sorties sur le littoral ou en mer afin de mettre en application les connaissances transmises.

Des projets sont également mis en place au cours de l’année afin que les étudiants puissent s’imprégner du cadre professionnel dans ce domaine.