Vous êtes ici :

Mathématiques et traitement des données

Improprement appelée « Mathématiques » par les élèves, le traitement de données utilise effectivement des outils de mathématiques pour analyser, classer, les données issues des recherches sur le terrain, tout comme les données scientifiques et économiques des différents projets qu’aura à mener un technicien au service de la protection de la nature pendant toute sa carrière. Ces enseignements font partie intégrante du programme des deux années de votre BTSA GPN.

L’enseignement insiste surtout sur l’usage concret des techniques de quantification pour vérifier la pertinence d’un modèle ou la possibilité de sortir une donnée cohérente et interprétable d’un fatras de nombres. Les prérequis sont du niveau d’une Terminale scientifique.

Les connaissances s’acquièrent sans difficultés excessives si l’on comprend la nécessité d’une interprétation quantifiée des phénomènes naturels observés.

Plan des cours première année

Le premier semestre du BTSA GGPN est surtout destiné à fortifier les bases en mathématiques, en insistant sur la lecture d’énoncés et de données, ainsi que sur la clarté des explications lors d’un traitement de données et l’analyse des résultats.

Le deuxième semestre reprend toutes les notions de statistiques et de probabilités apprises au lycée, en orientant l’étude sur des cas concrets de traitement de données relevés naturalistes.

Objectifs d’acquisitions pour les élèves

Plan des cours deuxième année

Notions de traitement de données et de prises de décisions à partir de scénarios quantifiés.
Lecture d’énoncés, traitement mathématique, écriture de conclusions.

Objectifs d’acquisitions pour les élèves

Objectifs de fin de formations

Utiliser les notions de statistique en vue d’une modélisation a priori. Utiliser les notions de statistique et de probabilités en vue de l’estimation pour une prise de décision.

Acquérir des outils mathématiques de base nécessaires à l’analyse de données économiques.

Validations des acquis / Niveau requis pour l’obtention du diplôme

Non seulement savoir faire des calculs « justes », ce qui est la base de tout travail de quantification, mais surtout : montrer que l’on sait analyser un cas concret de « gestion de données » en analysant et expliquant la problématique, en justifiant le choix du traitement, en interprétant et expliquant les conclusions. D’expérience, acquérir cette compétence est difficile mais faisable.