Vous êtes ici :

Chargé de vie associative

Le ou la chargé(e) de vie associative est un professionnel employé par des associations pour intervenir au cœur de leur fonctionnement à des fins de structuration, d’amélioration et de développement. Les enjeux écologiques que notre siècle doit affronter font de ce métier une activité d’avenir au sein d’associations environnementales. Voici notre fiche métier.

Niveau de recrutement

Un niveau BAC + 2, tel qu’un BTSA GPN si le candidat au recrutement à un poste de chargé de vie associative veut se spécialiser dans la thématique environnementale est le premier niveau de formation requis pour être recruté.

Une Licence ou un Master spécialisé (Gestion de projet, par exemple) sont un complément de formation qui amélioreront les compétences et le CV du candidat : les formations BAC + 3 ou + 4 relatives à la biodiversité et l’environnement sont d’excellents compléments.

Les titulaires de BAFA, les personnes pouvant justifier d’une participation à des associations amélioreront l’attractivité de leur profil.

Description du métier

Le chargé de vie associative est responsable du dynamisme de l’association pour laquelle il travaille. Il structure le réseau d’adhérents, l’équipe des bénévoles, celle des salariés de l’association, et développe la synergie entre ces derniers.

Son objectif est d’améliorer l’efficience de la communication entre ces trois pôles en vue de développer la qualité des actions menées : sensibilisation à l’environnement, aménagements nature, études faunistiques et floristiques.

En tant que coordinateur, sa principale tâche consiste donc à améliorer la qualité des interactions entre les différents types d’acteurs intervenant au sein de la vie associative car d’elles dépendent le succès des opérations de terrain.

En tant que responsable du développement des activités, il a en charge la planification des activités de l’année. C’est lui qui, en coordination avec l’équipe salariée, va créer le calendrier de travail et le mettre en relation avec les fonds de l’association. Il peut d’ailleurs être chargé d’assurer la gestion des cotisations (collecte des paiements, relances, appels de cotisations), des dons, car ce budget va servir aux frais de fonctionnement et à la création des activités.

En tant qu’animateur, il doit créer la dynamique nécessaire au développement des projets et au succès des objectifs de l’association. La mise en place de réunions de travail, la programmation d’échéances et sa participation aux activités elles-même font partie de ses tâches récurrentes.

Son travail sert également à la croissance de l’association : la qualité des activités, la fluidité de la communication, le surcroît de visibilité qu’il apporte font connaître l’association auprès du public et améliore son attractivité.

Compétences mobilisées

Rigoureux, organisé, polyvalent, autonome et efficace, le chargé de vie associative doit être capable d’apporter à une association la structuration dont elle a besoin, tout en respectant ce qui fait son identité.

Organisé, responsable, créatif, il doit être capable de définir des objectifs concrets à moyen ou long terme et de planifier les activités permettant de les atteindre.

Doué de grandes qualités relationnelles et humaines, il doit être capable de communiquer avec différents publics et intervenants, et de créer un espace de dialogue entre ces derniers.

Qui recrute le chargé de vie associative ?

Le recrutement est essentiellement réalisé par des associations dont les statuts autorisent le recrutement de salarié, des municipalités ou des collectivités.

Rémunération

Le salaire annuel avoisine les 30000 € brut.