Vous êtes ici :

MIL-Radio, une étudiante nous raconte son vécu

Écrit par Marie Dherbomez, le 27 mars 2019.

Retour d’expérience sur le MIL-Radio, Delphine Ménard étudiante en deuxième année de BTSA GPN nous raconte son vécu.

Dans le cadre du Module d’Initiative Locale mis en œuvre par notre établissement de formation, nous avons eu la chance d’assurer la couverture radiophonique du Salon de l’Écologie, du mercredi 07 Novembre au lundi 12 Novembre 2018, sur Radio Campus Montpellier. Quatre Matinales d’une heure nous étaient consacrées pour divulguer des informations concernant cet évènement. Nous étions accompagnés par Matthieu THELEN, chroniqueur de l’émission l’Eau à la Bouche diffusée sur Radio Pays d’Hérault, Radio Clapas, Radio Campus Montpellier et Radio Larzac. Il nous a guidé dans l’écriture et dans la structure de nos émissions.

 

Notre tâche principale consistait à naviguer parmi les différents événements proposés par les organisateurs du salon de l’écologie afin de présenter, soit un compte-rendu représentatif des activités de la veille, soit d’étoffer un sujet traité par un intervenant, soit des interviews des intervenants, des organisateurs du salon, du public (micro-trottoir). La journée, nous étions libres dans l’Université de Montpellier et nous pouvions nous organiser à notre façon pour réaliser les interviews, l’écriture, ou le montage. Nous avions à notre disposition une salle de travail sur le campus de l’université. Le conducteur de la matinale était rédigé et mené par une personne responsable, volontaire pour chaque émission. Elle avait en charge l’animation de ce fil conducteur et le choix de la musique pour l’émission : il s’agit, en fait, de caler correctement les sons et les chroniques de chacun avec les pauses musicales.

Il était pour nous très « rafraichissant » de travailler pour une radio associative : ce média étant exclusivement basé sur le son, nous avons réussi à jouer avec nos voix et avec l’utilisation de « virgules sonores ». Nous nous sommes sentis libres de produire ce que nous voulions, et libres dans notre façon de travailler, puisque nous avions seulement un besoin de rendu. Il était assez intimidant pour nous de produire des sons diffusés à la radio, qui est un moyen de communication à l’impact assez important, mais le fait de ne pas être en face de son public nous a permis d’être rapidement à l’aise. Chacun à son rythme nous avons réussi à surpasser notre « tract » !

Cette expérience a été particulièrement formatrice pour nous : nous avons expérimenté notre aisance à l’oral, notre capacité à monter des sons, à se responsabiliser en produisant une chronique de
qualité, audible et à la hauteur des attentes des responsables de Radio Campus Montpellier et de notre formateur. Toute la bienveillance des personnes nous accompagnant sur ce projet nous a amené à cette progression en très peu de temps.
Encore une expérience professionnalisante, qui nous amène toujours plus à devenir autonome dans nos réalisations et investit dans un projet commun.
C’était aussi, pour beaucoup d’entre nous, une expérience unique qui nous apporte un plus indéniable : animateur radio !
Résumer cette expérience en deux mots…

Confiance et Autonomie